Concert | Chants d’ensemble | Tout public : Samedi 16 décembre

Camino, du groupe IALMA

De croisements vocaux émouvants en lyrisme mystique ou envolées festives, IALMA nous fait revivre l’héritage galicien qui coule dans leurs veines avec l’exaltation du marcheur qui voit poindre  Compostelle à l’horizon.
Avec ce projet, c’est à une expérience musicale inédite, empreinte de culture et de traditions galiciennes mixées à la diversité de notre monde contemporain, qui vous est offerte, comme une ode à la diversité.

Nulle association ne semble plus évidente que celle du mot « chemin » et de la ville de Santiago de Compostela (Saint-Jacques), évocatrice de tant d’aventures, de tant de récits initiatiques, symboliques, spirituels. Mais cette fois, le pèlerinage se danse et se joue sous la houlette de trois charismatiques ambassadrices galiciennes, chanteuses de Ialma qui, depuis 15 ans, célèbrent leur région d’origine à travers le monde.

Que de chemin et chemins parcourus depuis « Palabras Darei », leur premier album aux couleurs trad ! Des contrées musicales inexplorées, permettant les improbables rencontres, aux échappées belles, fleurant bon la liberté, des pentes escarpées, semant le doute sur les orientations à suivre, aux voies détournées, propices aux expériences inédites parfois fortuites, leur route a souvent croisé celle d’artistes aux univers bien différents du leur. De Mercedes Peon, Dulce Pontes, Carlos Nunez, Kepa Junkera, Eliseo Parra à Arno, Zefiro Torna, Philip Catherine, Renaud, Dick Van der Harst en passant par Yves Barbieux et Urban Trad ou Perry Rose, elles n’ont pas hésité à leur emboîter le pas…

Mais si Ialma atteint avec « Camino » une maturité artistique patiemment forgée, ce projet est aussi l’expression de tout un héritage musical, vécu non comme un repli identitaire sur une terre d’appartenance, la Galice, mais comme un métissage à une ville qui a vu naître les artistes, Bruxelles, riche de sa multiculturalité où les racines se mélangent, se partagent et parfois fusionnent.

Enfin, « Camino » se fait le témoin, à travers le cri de femmes d’aujourd’hui, d’un contexte troublé où respect, tolérance et dialogue sont secoués de toutes parts par des individus se trompant de colère.

Voix et percussions : Veronica CODESAL, Magali MENENDEZ, Natalia CODESAL , Marisol PALOMO | Guitare : Quentin DUJARDIN ou Maarten DECOMBEL | Accordéon diatonique Didier LALOY ou Jonathan DE NECK ou Pierre-Yves BERHIN

Première partie | Groupe de chants d’ensemble de l’académie de musique de Bouillon | Chœur en portée

En (sa) voir plus :