L’atelier d’Evangeli | arts plastiques-peinture

Atelier de Peinture-Gravure-Dessin

Tous les Premiers Samedi du mois de septembre à juin de 9h30 à 16h30
Premier cours le samedi 8 septembre
Prix pour la journée 30€
Avec break à midi : apportez un pique-nique.
A l’heure de toutes les solitudes et de la déchirure du monde entre riches et pauvres (d’argent comme de spiritualité), le message d’Evangeli Papavassiliou n’affiche pas de signe de révolte. Il propose avec ses moyens propres que sont la peinture, la gravure, le dessin à l’encre ou au crayon, la sculpture ou la lithographie, tout ce que ressent un artiste. Il exprime, sans éclat ses pensées d’homme pour qui la dignité humaine n’est pas un vain mot.
Quelques mots sur l’artiste: Evangeli Papavassiliou

Evangeli suit des cours artistiques à l’académie de Molenbeek avec le professeur Henry Van Eepoel. Il obtient un diplôme secondaire supérieur d’arts plastiques et appliqués ainsi que d’ histoire de l’art avec Serge Goyens de Heusch

Il fréquente plusieurs de nos académies dont l’académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles en gravure, celle de Boitsfort en peinture monumentale, l’académie d’Etterbeek en dessin et académie de Marche en techniques mixtes. 

Accoucher le mot sur la feuille de papier vierge est une blessure tout comme le coup de pinceau sur la toile blanche. Cet acte créateur requiert énergie et émotion. L’artiste, Evangeli  Papavassiliou, est un poète qui sans cesse déchire sa toile pour y glisser émotions, mots, messages, mouvements, pour y bâtir un coin de vie avec ses brosses et ses couleurs tant vives que sombres.
Tout comme le poème figé, « fossilisé » sur le papier et ressuscité par le lecteur, ses peintures se figent mais, par la force de l’artiste, ne cessent de pénétrer les yeux du spectateur. Personne ne peut rester insensible face à un visage, un tel regard, une telle profondeur, face à un personnage en mouvement, face à des arrière-plans tourmentés agrémentés de mots perdus mais pertinents.
L’œuvre d’Evangeli  Papavassiliou est balbutiante d’énergie et nourrissante de prières. Elle est un véritable souffle de l’âme (la sienne, la nôtre) et un clin d’œil de la mort en vie. La force de son œuvre réside dans une puissance magique qui naît viscéralement au cœur de l’artiste, qui représente d’ailleurs tout un parcours, et qui, par le mouvement subtil de ses coups de pinceaux, par son emprise sur l’espace de sa toile, le choix répétitif de ses sujets et visages tant divins qu’humains, par ses jeux de couleurs, par sa griffe écritoriale. Chaque tableau s’ouvre tout nu face au spectateur qui dévore, tant avec plaisir qu’angoisse, cette panoplie de messages profonds, qui en réalité nous ressemblent, comme ces visages qui, en silence, nous interpellent et nous invitent à communier avec l’au-delà.
Sa palette de quelques couleurs vives bien choisies qui dansent dans ses noirs incessants nous invite dans un mouvement tourbillonnaire vers une spiritualité accessible. Malgré l’apparence première angoissée que le spectateur puisse ressentir face à son œuvre, cette impression change rapidement vu la force énergétique de ses sujets, mais également de sa technique, ses couleurs, ses traits qui vous pénètrent dans votre propre intérieur et sans dire un mot…
Cet artiste talentueux est aussi un homme de cœur d’une noble simplicité et d’une chaude générosité.

Très heureux d’être parmi celles et ceux qui le connaissent et qui l’apprécient en tant qu’homme et artiste.

Charles Baurin  (Professeur à l’Université Acadia )
Wolfville, NS, Canada  2012